nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses.

« […] Parle –
Mais ne sépare pas le Non du Oui
Donne à ta parole aussi le sens
donne-lui l’ombre.

Donne-lui assez d’ombre,
donne-lui autant,
qu’autour de toi tu sais partagée entre
Minuit et Midi et Minuit.

Regarde tout autour :
vois, comme cela devient vivant à la ronde –
Auprès de la mort ! Vivant !
Il parle Vrai, celui qui dit l’Ombre. »

[éluard & celan qui me parlent aujourd’hui]

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s